Edito

Parler de Création... par Renaud Gremillon

Il y eut du faire et du refaire, encore, encore
À scier les mains, sous les idées, sur le décor.
Il y eut le doute si angoissant, si mortifère
Mais vivifiant, plein de bon sens comme une terre.
Comme une mère il y eut l’envie de n’pas tout dire
Et d’ esquisser une pensée, juste frémir.
Il y eut l’équipe, ces créateurs avec leur vie
Et tant d’envies, quelques faiblesses… et quelques cris…

Il y eut ces femmes, presque oubliées, parcheminées
Dans les dédales d’une histoire où l’oubliée
Est le scellement du monument patriarcal
Qui arraisonne ses enfants sous la mitraille
Pour assurer à la finance sa splendeur
Ses dividendes, ses costards et ses valeurs.
Il y eut ces femmes, revenons-y, presque oubliées
Tondues pour quoi ? Parc’que le mâle trop humilié
Par la défaite de quarante, voulut sceller
Sur le pavé, dans la chaussée et hors les murs
Dans la magie d’un acte noir, une loi dure :
« Ferme ta gueule, cambre les reins mêm’ si tu votes
Femme jamais tu ne porteras la culotte. »

Va t’en de ça faire un spectacle, une aventure
Va t’en de ça faire une équipe, une écriture.
On en aurait crevé, de cauchemars et de doutes.
De pensées en questions : des mois sous la déroute.
A s’en crever le coeur, à péter les ordis
On a creusé nos âmes, fossoyeurs de l’oubli,
On a gravé nos veines pendant des mois extrêmes
Pour livrer une idée, une pensée, un blasphème.

Et puis voilà c’est là, on s’arrête, on regarde
L’objet vibre et frémit. Périne est là, hagarde,
Résonne d’un travail, de trois ans de voyage.
Florie et ses pensées, perfectionne l’ancrage.
On se regarde encore sans honte et sans remords
On se dit que peut être, on en fera encore…. (des spectacles…)


Merci à Périne Faivre (grande Maîtresse d’oeuvre du bel ouvrage) de m’avoir supporté (quand je ne pouvais plus la supporter comme un bon supporter / collaborateur …………..)

Merci à Florie pour son regard aigu.
Et puis Julie et puis Maïa, à la prod, à la Dif mais pas que.
Et Maril, Mathieu, Murielle, pour ce qu’ils ont su donner et su abandonner.
Merci à Sophia. Aux peintres, aux musiciens, de Lascaux à demain, de Bach à Keith Jarreth, Ravel, Janis Joplin.
Merci à Edmond Rostand, Hugo, Jean Racine, et tous ceux qui perdent amoureusement leur temps à compter des pieds sur leur doigts.
Merci aux inventeurs de machines, de la rue et d’ailleurs.
Merci à Federico Garcia Lorca et Cabu…
En espérant mourir d’une mort lente bien qu’ayant quelques idées….
Merci à Georges….
Merci au soleil quand il se couche et se lève sur Sète depuis juillet 2008.

Renaud Grémilon


Calendrier Les Tondues

29 et 30 avril - Les Turbulentes – avec Le Boulon (CNAR) - Vieux-Condé (59) - Tout le programme
20 et 21 mai - Les Rencontres d’Ici et d’Ailleurs – Garges-lès-Gonesse (95). Tout le programme
27 mai - Festival d’Olt - Le Bleymard - (48). Tout le programme
3 & 4 juin - L’autre festival - avec Derrière le Hublot - Capdenac (12). Tout le programme
du 19 au 22 juillet - Chalon dans la rue (IN) – Chalon-sur-Saône (71). Tout le programme
23 au 26 août - Aurillac (dans le cadre d’Auteur d’Espace) - Aurillac (15). Tout le programme
30 et 31 août - les Rias - avec le Fourneau (CNAR) - Quimperlé (29). Tout le programme
30 septembre – Pronomade(s) (CNAR) – Encausse-les-Thermes (31)
15 octobre - saisons Lodévois et Larzac – Lodève (34)
21 octobre - Les Maynats - Bagnères-de-Bigorre (65)
Printemps 2018 - Mélando – Saison itinérante - Pic-st-Loup (34)